Intervention de Guillaume Garot

Séance en hémicycle du mercredi 11 décembre 2019 à 21h30
Lutte contre le gaspillage et économie circulaire — Article 5 b

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaGuillaume Garot :

Si l'amendement est maintenu, je le voterai. En effet, il traduit l'une des propositions que nous avons conjointement préconisée dans le rapport d'information sur l'évaluation de la loi de 2016.

J'insiste néanmoins – comme je l'ai dit à Mme Melchior – sur le fait que les conventions doivent être établies sur la base du volontariat des associations. Ce n'est que lorsqu'une association locale manifeste son souhait de récupérer le pain de telle boulangerie ou les produits frais de telle épicerie qu'une convention avec un petit commerce peut s'établir ; sinon, les choses ne fonctionneront pas.

L'amendement, bien rédigé, est intéressant et permet d'ouvrir le débat. Cependant, j'insiste sur le fait que la convention doit naître du besoin clairement exprimé d'une association dans une situation bien identifiée.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion