⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Monique Iborra

Réunion du mardi 3 décembre 2019 à 17h30
Commission des affaires sociales

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMonique Iborra :

En septembre 2017, je rendais à notre commission les conclusions d'une mission « flash » sur les EHPAD qui m'avait été confiée à la suite d'événements très médiatisés survenus dans ces établissements. À la suite de ces travaux, un an plus tard, en 2018, un rapport parlementaire a été publié sur ce sujet. Une des premières recommandations de la mission « flash » soulignait déjà la nécessité de mettre en place de manière urgente un groupe de travail sur le métier d'aide-soignante. Je notais également les difficultés de recrutement, y compris dans les écoles d'aides-soignantes. Dans la région Occitanie, par exemple, une diminution de 30 % des candidatures avait été enregistrée.

Les constats qui figurent dans votre rapport deux ans plus tard, madame El Khomri, sont de même nature. Vous avez néanmoins le mérite de dépasser les constatations et de faire de nombreuses propositions, ce qui témoigne d'une véritable ambition. C'est aujourd'hui une nécessité si nous voulons agir, ou plutôt réagir, face à ce défi à la fois démographique, sociétal, organisationnel et financier.

La mission que vous a confiée Agnès Buzyn ne couvre bien sûr pas l'ensemble de la problématique du vieillissement et de la perte d'autonomie, mais elle est un préalable indispensable. Les constats que certains contestaient très vigoureusement voilà deux ans sont aujourd'hui partagés par tous. Je vous remercie donc chaleureusement, au nom du groupe La République en Marche, de nous avoir donné des éléments supplémentaires pour continuer à travailler sur le sujet. Nous sommes prêts à agir, car c'est ce que les citoyens attendent de nous avec beaucoup d'impatience.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion