⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Belkhir Belhaddad

Réunion du mardi 3 décembre 2019 à 17h30
Commission des affaires sociales

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBelkhir Belhaddad :

Ma question concerne les salaires des employés qui interviennent auprès des aînés, à domicile ou dans les EHPAD.

S'agissant des premiers, j'ai eu l'occasion de constater, au cours d'une réunion dans ma circonscription avec une association d'aide à domicile, que, selon la convention collective, il faut douze ans pour que la rémunération atteigne le niveau du SMIC. Votre rapport indique qu'il faudra remettre à niveau, au plus tard le 1er janvier 2021, les rémunérations inférieures au SMIC dans les grilles des conventions collectives et que le taux de pauvreté de ces professionnels est de 17,5 % contre 6,5 % pour l'ensemble des salariés.

Il existe sept conventions collectives dans ce secteur des métiers du grand âge. Comment engager de façon égale la négociation collective ?

Par ailleurs, le temps partiel est l'un des problèmes majeurs de ces métiers puisqu'il concerne 79 % des salariés de l'aide à domicile. Une augmentation des salaires aura potentiellement un impact sur l'augmentation du temps partiel dans les ménages ne disposant pas de revenus suffisants. Aussi, quelles sont vos préconisations pour soutenir ces derniers financièrement, afin qu'ils puissent faire face à cette nécessaire augmentation des salaires ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion