Intervention de Stéphane Travert

Séance en hémicycle du jeudi 2 novembre 2017 à 9h30
Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 - projet de loi de finances pour 2018 — Agriculture alimentation forêt et affaires rurales

Stéphane Travert, ministre de l'agriculture et de l'alimentation :

Madame la députée, je vous remercie pour votre question essentielle sur le renouvellement de la flottille de pêche. Ce sujet préoccupe de nombreux pêcheurs, principalement ceux qui pratiquent la pêche côtière et artisanale. Nous savons que la moyenne d'âge des navires peut mettre en péril la sécurité de nos marins.

Le renouvellement de la flotte de pêche est l'un des enjeux principaux sur lesquels nous devons travailler, notamment dans une optique de compétitivité – je considère, pour ma part, que ce terme n'est pas un gros mot. Nous avons besoin d'une filière de la pêche compétitive, et je sais que, comme députée du Finistère, vous êtes très fortement engagée sur cette question. J'ai eu l'occasion d'exposer notre vision et notre projet devant les professionnels de la filière lors des assises de la mer et de la pêche, tenues à Quimper, en septembre dernier.

Vous le savez, compte tenu du cadre juridique européen, le renouvellement de la flottille ne peut recevoir le moindre soutien public. Comme vous le soulignez à juste titre, il s'agit d'un investissement très lourd, souvent hors de portée pour un entrepreneur unique, un propriétaire individuel, un armateur embarqué. Il convient donc de chercher des solutions de portage financier pour accompagner ces armateurs. Ces solutions, ce sont l'ensemble des acteurs professionnels, et non l'État, qui doivent les trouver. Tel est le message de responsabilisation que le Président de la République a adressé aux représentants des professionnels, réunis le 11 octobre dernier à Rungis dans le cadre des états généraux de l'alimentation.

J'ai donc demandé à la filière de la pêche d'élaborer un plan de filière, dans le cadre duquel la question du renouvellement de la flotte et des générations devra occuper une place centrale. Je veillerai particulièrement à ce que nous puissions, à terme, trouver ensemble des solutions à cette question.

1 commentaire :

Le 05/11/2017 à 20:13, pierre29 a dit :

avatar

"Dans le cadre du CETA , La suppression des droits de douane facilitera également l'accès de l'industrie agroalimentaire européenne aux poissons canadiens. "

Source : Commission européenne

CQFD .... Comment voulez vous ne pas paraître comme des marchands de tapis ....?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion