Intervention de Isabelle Valentin

Séance en hémicycle du vendredi 13 décembre 2019 à 9h00
Lutte contre le gaspillage et économie circulaire — Article 5 d

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaIsabelle Valentin :

Le gaspillage alimentaire en France, c'est 360 repas par seconde jetés à la poubelle, 16 milliards d'euros de pertes pour l'ensemble de l'économie et 240 euros par citoyen. Pour diviser par deux ce gaspillage, il suffirait d'intégrer de manière systématique dans les codifications informatiques des denrées alimentaires les dates de péremption et numéros de lot. Sinon, la gestion des stocks est moins bonne, les produits ne sont retirés des rayons qu'au dernier moment et les associations croulent sous des montagnes de denrées périmées.

Cet amendement de notre collègue Emmanuelle Anthoine vise à revenir à l'obligation d'intégrer ces informations ; afin d'éviter un potentiel risque d'entrave à la liberté de circulation, il est envisageable que les dates de péremption et numéros de lot soient intégrés dans une codification informatique distincte du code-barres actuel. Cela permettrait aux produits français disposant de codes-barres enrichis d'être lus hors du territoire, et aux produits étrangers d'être toujours lisibles en France.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion