Intervention de Brune Poirson

Séance en hémicycle du vendredi 13 décembre 2019 à 9h00
Lutte contre le gaspillage et économie circulaire — Article 5

Brune Poirson, secrétaire d'état auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire :

Je souhaite d'abord remercier Mme la rapporteure pour cet amendement que je trouve particulièrement important. Il permet en effet de recentrer l'obligation de don sur les produits d'hygiène et de puériculture, ce qui se trouve au coeur de ce projet de loi relatif à la solidarité et l'écologie et de son article 5. Ce dernier prévoit que, dans la mesure du possible et au maximum, le don doit être favorisé et prévaloir, notamment en ce qui concerne certains produits devant nécessairement être réutilisés ou réemployés. Je tiens donc à saluer cette avancée permise, madame la rapporteure, par votre proposition que je considère juste et en adéquation avec une attente sociale très forte : ces produits sont les plus indispensables aux plus démunis d'entre nous.

J'ai l'habitude de citer ce chiffre : 3 millions de Français n'ont aujourd'hui pas accès à des produits d'hygiène ou de puériculture, parce qu'ils n'en ont malheureusement pas les moyens. Or 650 millions d'euros de produits non alimentaires invendus sont détruits chaque année. Il convient donc de rendre obligatoire le don aux personnes les plus démunis de tous les produits d'hygiène et de puériculture de base. Je pense ici aux couches, aux savons, aux serviettes hygiéniques, aux dentifrices, aux shampooings, aux biberons, qui sont une nécessité pour beaucoup de femmes, d'hommes et d'enfants.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion