⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Jacques Mézard

Séance en hémicycle du jeudi 2 novembre 2017 à 21h30
Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 - projet de loi de finances pour 2018 — Mission cohésion des territoires (état b)

Jacques Mézard, ministre de la cohésion des territoires :

Monsieur le président, messieurs les députés, je ne crois pas que la solution soit de créer une agence des solutions locales ! Aujourd'hui, le soutien de l'État aux quartiers prioritaires dans le cadre de la politique de la ville doit passer par des dispositifs souples et simples. Il nous est d'ailleurs demandé de simplifier le fonctionnement de l'ANRU, et en tant qu'ancien président de l'agence, vous savez, monsieur Pupponi, que nous sommes aussi attentifs à cette demande que ses responsables. Ce projet ne doit pas se traduire par la création d'une nouvelle agence ! Je vous rappelle que le soutien aux innovations dans les quartiers est assuré par les contrats de ville pour 342,4 millions d'euros par an, que l'action « Ville durable et solidaire » du programme d'investissements d'avenir 2015-2020 représente 250 millions d'euros ; demain, le financement du volet ANRU + dans le cadre du grand plan d'investissement permettra de flécher 50 millions d'euros sur les territoires d'innovation de grande ambition. Mais au-delà de ces faits, l'idée générale que vous développez est intéressante, et nous aurons l'occasion, dans les semaines qui viennent, de travailler en concertation avec vous sur ces sujets.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion