⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Sébastien Chenu

Séance en hémicycle du jeudi 2 novembre 2017 à 21h30
Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 - projet de loi de finances pour 2018 — Mission cohésion des territoires (état b)

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaSébastien Chenu :

Je ne sais pas ce que c'est que cette proposition, je ne sais pas d'où vient le rafistolage incompréhensible que nous propose M. le rapporteur spécial. Il faut dire que l'exposé sommaire de l'amendement est savoureux. On y lit : « [… ] dans le contexte de la remise en cause des contrats aidés, [… ] ». Mais enfin, qui les a remis en cause ? Qui est coupable d'avoir d'abord créé ce monstre, qui n'a pas d'utilité et coûte très cher, et ensuite de l'avoir supprimé, mettant des gens au « chom'du » et plongeant les collectivités en difficulté ? Ce sont toujours les mêmes ! Cet amendement est donc complètement hypocrite : nous ne souscrivons pas à ce rafistolage indécent.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion