Intervention de Marc Delatte

Réunion du mercredi 18 décembre 2019 à 11h00
Commission des affaires sociales

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMarc Delatte :

Le 9 avril dernier, dans un avis relatif aux prévisions économiques associées au programme de stabilité pour les années 2019-2022 présenté dans le cadre du semestre européen, le HCFP soulignait le réalisme – donc, le degré de responsabilité – dont le Gouvernement fait preuve. La croissance française est résiliente, avec une prévision de croissance à 1,3 % pour 2020, ce qui autorise une politique volontariste de baisse des prélèvements obligatoires, sans grever la dette et tout en contenant la dépense publique. L'ensemble des commissions, et en particulier la commission des affaires sociales, y veillent.

Pour autant, les cycles économiques sont émaillés de beaucoup d'incertitudes et l'histoire a déjà prouvé que le solde structurel est indissociable du solde conjoncturel. Les calculs d'indices de l'écart de production sont le reflet d'une méthodologie qui reste complexe, contradictoire. Le respect des critères de convergence nécessite des outils communs efficients et pertinents. Comment harmoniser l'ensemble de ces outils, alors que les pays européens sont confrontés à des défis sociaux majeurs, comme le vieillissement ? Quelles solutions le HCFP propose-t-il pour relever ce défi ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion