Intervention de Xavier Paluszkiewicz

Réunion du mercredi 18 décembre 2019 à 11h00
Commission des affaires sociales

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaXavier Paluszkiewicz :

Vous exercerez bientôt des fonctions essentielles au débat budgétaire ; vos compétences seront mises au service de la qualité des prévisions macroéconomiques, de la sincérité de nos lois financières et de la transparence de nos finances publiques. Je souhaiterais connaître votre avis sur l'évaluation des grands agrégats macroéconomiques qui sous-tendent la construction du budget annuel de l'État par nos administrations et par les commissions parlementaires. Je m'appuie notamment sur les travaux de l'économiste Gilles Mourre, expert auprès de la Commission européenne, et en particulier sur un article collectif publié en 2013. Il y souligne le fait que les estimations réalisées par les différentes institutions internationales, en l'espèce la Commission européenne, pour évaluer a priori les soldes budgétaires structurels, sont toujours éloignées de la réalité constatée a posteriori. Cependant, ces estimations sont essentielles à la construction de notre budget annuel, car juridiquement contraignantes dans la perspective des nouvelles règles budgétaires instaurées après la crise économique de 2008 avec le six-pack de 2011, le two-pack de 2013, et le traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance, dit pacte budgétaire européen. L'appareillage et la modélisation de ces estimations sont complexes, mais quel regard, madame la professeure, portez-vous, en tant que futur membre du HCFP, sur les estimations fournies par la Commission européenne ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion