Intervention de Olivier Falorni

Séance en hémicycle du mardi 7 janvier 2020 à 9h00
Questions orales sans débat — Conciergeries privées dans les hôpitaux

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaOlivier Falorni :

Madame la secrétaire d'État, vous parlez de régulation : ce serait la moindre des choses. J'ai envie de vous citer le témoignage d'une ancienne salariée de la société Happytal : on dit aux concierges qu'il faut aller « en chambre, faire signer des demandes individuelles, parce que c'est ça qui fait gagner de l'argent à Happytal ». La même personne affirme que le but du démarchage en chambre est d'obtenir « la signature du patient, à tout prix ». Or, la mission de l'hôpital, c'est d'essayer de guérir le patient à tout prix.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion