Intervention de Marc Le Fur

Séance en hémicycle du mardi 7 janvier 2020 à 9h00
Questions orales sans débat — Plan france très haut débit en bretagne

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMarc Le Fur :

Je ne doute pas de votre engagement sur la question, monsieur le ministre, et je sais votre attachement aux secteurs ruraux, du fait de votre itinéraire normand. J'entends les propos très ambitieux du Gouvernement, mais je ne vois pas les financements suivre. Cent quarante millions d'euros au titre de la loi de finances pour 2020, et 282 millions jusqu'au terme du mandat, c'est peu de chose au regard de l'ambition nationale. Il y a un décalage considérable ! Vous ne me donnez pas le chiffre pour la Bretagne, ce que je comprends puisqu'il est encore en cours négociation, mais les budgets devront bientôt être votés : le budget de Mégalis sera voté dans quelques semaines, sans que l'on connaisse le montant du soutien de l'État ! Cela me paraît objectivement inquiétant.

Vous confirmez que l'État ne soutiendra les projets que pour 92 % des familles. Cela veut dire que 8 % des familles, celles qui sont les plus éloignées des réseaux et qui ont le plus besoin de la connexion, ne seront plus du tout soutenues. C'est redoutable ! L'universalité, que vous aimez tant invoquer, fait clairement défaut : on abandonne 8 % de notre territoire, contrairement aux promesses de départ. Je compte sur vous, monsieur le ministre, pour obtenir l'abandon de cette règle des 92 % et la couverture de 100 % des Français, et donc de 100 % des Bretons.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion