⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Florence Parly

Séance en hémicycle du mardi 7 janvier 2020 à 15h00
Questions sur la loi de programmation militaire

Florence Parly, ministre des armées :

Merci beaucoup de nous avoir posé cette question, madame la députée. Vous pointez du doigt une procédure qui a rendu la vie très difficile aux militaires dans le passé, mais qui s'est nettement améliorée depuis quelque temps. N'oublions pas que, chaque année, 20 % des officiers sont mutés géographiquement, ce qui est considérable. Nous avons donc voulu résoudre ce problème en nous fixant pour objectif de porter à cinq mois le préavis des ordres de mutation pour au moins 80 % des militaires.

Nous y sommes presque parvenus en 2018. Nous avons réussi en 2019 pour les trois armées, directions et services, et nous avons même dépassé ce seuil : 84 % pour l'armée de l'air, 92 % pour la marine.

Au-delà de cette mesure administrative, qui était indispensable, nous devons réfléchir à d'autres aspects, beaucoup plus en amont, notamment les raisons pour lesquelles la mobilité géographique est aussi fréquente, dans de telles proportions.

Par conséquent, j'ai demandé à la direction des ressources humaines de chacune des armées d'analyser ces mutations qui interviennent aussi fréquemment et d'améliorer la qualité du dialogue entre la direction des ressources humaines et les militaires, pour mieux gérer les souhaits des intéressés et les besoins du service.

L'armée de terre expérimente ainsi l'organisation de parcours professionnels au sein d'un pôle de stabilité qui serait une entité géographique définie largement, au sein de laquelle il pourrait être garanti au militaire et à sa famille de passer une part importante de sa vie professionnelle. Cette proposition ne signifie pas que le militaire ne pourrait pas être muté d'une unité à une autre, mais au moins pourrait-il acquérir une résidence principale dans une zone géographique donnée.

1 commentaire :

Le 31/01/2020 à 00:32, TIGNARD Yanis, TAY a dit :

Avatar par défaut

L'UNIFORME IMPLIQUE ÊTRE UNE EXISTENCE. CELA EST QUE DANS SA COHÉSION, IL A UN LIBRE ARBITRE DE CONSCIENCE DANS SA MANIÈRE, SA MÉMOIRE ET SA CIRCONSTANCE. RÉFLEXION SUR LE RÉFLÉCHIR D'UNE ENTITÉ DE L'ARMÉE FRANÇAISE. LES MILITAIRES NE SONT PAS DES ENFANTS ET ILS MESURENT LES ASPECTS QU'ENGENDRE DE DEMEURER OU D'HABITER SUR SON LIEU DE MISSION : IL DOIT TOUJOURS ÊTRE DANS LA COHÉRENCE MILITAIRE ET LA SIGNATURE INTELLECTUEL AUTANT DANS SES FONCTIONS, QUE DANS SA VIE PRIVÉ ET QUE DANS CES APTITUDES FACE AUX SENTIMENTS ET AUX IMPROBABLES DU DESTINS. DANS SON ENGAGEMENT, SA LIBERTÉ D'EXPRESSION CAR J'OSE DIRE QU'IL A UN DROIT DE PAROLES DANS CES FACULTÉS D'HABITATION ET DE PERCEPTION. LA PRUDENCE EST UN ENGAGEMENT MILITAIRE AUSSI IMPORTANT QUE LA PRÉSENCE. LA CONFIANCE EST PLUS IMPORTANTE QUE LA PRESTANCE. LE MILITAIRE EST DANS L'ABNÉGATION DU SECOURISME ET DANS L'INTERVENTION JURIDIQUE: IL CONNAIT SES DEVOIRS VERS LES POMPIERS, LES INFIRMIÈRES, LE VIVRE ET LE DEVENIR. LE MILITAIRE ET LE GENDARME NE COHABITENT PAS AVEC LE POLICIER ET L'ÉBOUEUR CAR ILS SONT UN ENSEMBLE ET UNE SYNTHÈSE QUI EST LE PEUPLE. JE PENSE RÉELLEMENT CE QUE J'ÉCRIS MA DOUCE GRANDE MUETTE, JE N'AI PAS D'ADMIRATION ET DE FIERTÉ À VOUS DONNER MAIS JUSTE UN COURAGE DE DIRE DANS LE CONTEXTE ET LES ÉVÉNEMENTS. ENSEMBLE NOUS SOMMES... CITOYEN TIGNARD YANIS ALIAS TAY La chouette effraie

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion