Intervention de Michel Lauzzana

Séance en hémicycle du mercredi 29 janvier 2020 à 15h00
Protection des victimes de violences conjugales — Article 8

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMichel Lauzzana :

À ma première lecture du texte, j'étais plutôt rétif. Monsieur Pradié, on ne peut pas se contenter de protéger les victimes ; il faut aussi protéger les médecins, qui entretiennent un colloque singulier avec leurs patients. Veillons à ne pas déséquilibrer cette relation. Comme l'a bien expliqué M. le secrétaire d'État, ce texte a été retravaillé au vu des remarques qui ont été exprimées. Les débats m'ont convaincu qu'il ne fallait pas supprimer l'article 8, et je voterai l'amendement de mon confrère et collègue Jean-François Eliaou.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion