Intervention de Jean-Michel Jacques

Réunion du mardi 15 octobre 2019 à 19h05
Commission de la défense nationale et des forces armées

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Michel Jacques :

Général, vous avez évoqué le niveau de l'effort financier de nos partenaires européens. Il est vrai que, de ce point de vue, la France se singularise. Comment les accrocher sur le plan opérationnel ? Dans la bande sahélo-saharienne, nous consentons un effort important au travers de l'opération Barkhane et de l'opération Sabre par laquelle nos soldats essaient de donner à nos partenaires africains les moyens de combattre les groupes terroristes. L'Europe est incluse dans ce dispositif de formation. Sans doute avez-vous une idée sur la question car vous l'avez abordée lors de votre dernière audition, ainsi que la ministre lors de son passage à Pau. Ne serait-il pas intéressant, pour être plus efficaces et amener nos partenaires européens à aller plus loin, de réarticuler tous les efforts européens opérationnels autour d'un combined joint special operations task force (CJSOTF) ou d'un nouveau concept inspiré des operational mentor and liaison teams (OMLT) utilisé en Afghanistan ? Les victoires communes sont un bon ciment pour promouvoir une armée européenne plus forte.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion