Intervention de Jean-Christophe Lagarde

Séance en hémicycle du jeudi 30 janvier 2020 à 9h00
Congé de deuil en cas de décès d'un enfant mineur — Article 2

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Christophe Lagarde :

Je le reconnais, nous l'espérions. Tel n'est pas votre choix. Je ne fais de procès à personne. Toutefois, ce sujet devrait cheminer dans les esprits de nos collègues et du Gouvernement, pas seulement par solidarité politique, car il ne représente pas un enjeu financier pour la nation. Dans la valse des millions des réformes en cours, il ne s'agit que de quelques centaines de milliers d'euros pour mieux accompagner des familles. Alors qu'il est plus difficile de perdre un enfant que de l'accueillir, vous faites jouer la solidarité nationale dans le second cas, mais vous préférez faire appel à la générosité individuelle dans le premier.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion