Intervention de Jean-Michel Blanquer

Séance en hémicycle du mardi 4 février 2020 à 15h00
Questions au gouvernement — Épreuves communes de contrôle continu

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse :

Des régions entières ne rencontrent aucun problème, comme dans l'académie d'Orléans-Tours, où le contrôle continu est en cours.

Mais il est toujours important d'en rappeler le sens : pourquoi y a-t-il du contrôle continu ? Pour que les élèves travaillent en continu. Les épreuves qu'ils passent actuellement comptent chacune pour 1,7 % et, au moment où je vous parle, un million de copies ont déjà été rendues. Elles sont en train d'être numérisées – ce qui, au passage, représente également une évolution très intéressante : les corrections seront beaucoup plus automatisées et, surtout, beaucoup plus objectives.

Toute une série de vertus sont attendues du contrôle continu : les professeurs le savent bien qui, depuis septembre, voient les élèves plus au travail. En effet, la perspective du contrôle continu permet tout simplement d'être concentré dès le début.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion