Intervention de André Chassaigne

Séance en hémicycle du mardi 4 février 2020 à 21h30
Débat sur le financement des retraites

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAndré Chassaigne :

En 2020, les non-compensations s'élèveront à 2,7 milliards d'euros. Oui, 2,7 milliards d'euros, madame la ministre !

Quant à votre politique hostile à l'emploi public, elle a profondément réduit la part de la masse salariale du secteur public. Fin 2020, près de 15 000 postes auront été supprimés depuis le début du mandat. Sur les cinq ans, ce sont 85 000 suppressions de postes qui sont prévues, alors que les besoins existent dans nos services publics. À ces éléments s'ajoute le gel du point d'indice, qui se poursuit depuis 2010.

Le président du COR en a fait la démonstration la semaine dernière lors d'une réunion de la commission spéciale : les taux de cotisation dans la fonction publique étant proches de 75 % alors qu'ils ne sont que de 28 % dans le privé, la baisse du nombre de fonctionnaires couplée au gel du point d'indice pèse lourdement sur les recettes du système de retraite.

Ce sont bien vos politiques de baisse de l'emploi public et de non-compensation qui ont réduit les ressources du système de retraite. Et c'est après avoir vous-même creusé un trou dans le système de retraite que vous souhaitez nous convaincre de la nécessité de réformer pour le combler. Beau tour de passe-passe ! En Garcimore de la politique, …

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion