Intervention de Agnès Buzyn

Séance en hémicycle du mardi 4 février 2020 à 21h30
Débat sur le financement des retraites

Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé :

Je vous remercie, monsieur le député, d'évoquer un sujet qui, vous le savez, tient à coeur au Gouvernement : celui de l'égalité salariale.

Le Premier ministre a fourni un cadre clair à la conférence d'équilibre et de financement de notre système de retraite, à laquelle il a convié les partenaires sociaux : ne pas baisser les pensions de retraite et ne pas augmenter le coût du travail. Au-delà, tout est possible et tout est ouvert.

Il faut donc laisser aux partenaires sociaux le temps de discuter et de proposer des solutions en matière de financement. Cependant, Muriel Pénicaud et Marlène Schiappa ont déjà consacré un important travail à l'égalité salariale. Le 3 décembre dernier, lors de l'événement Agir ensemble pour l'égalité femmes-hommes dans l'économie, Marlène Schiappa et Bruno Le Maire ont lancé une grande consultation publique visant à recueillir l'avis de tous. Les citoyens pourront tout à la fois commenter des propositions et en soumettre de nouvelles. Cette consultation permettra de construire un projet de loi, qui devrait voir le jour au printemps 2020.

Notre objectif est d'avancer résolument vers l'égalité salariale entre les femmes et les hommes, et d'engager des progrès emblématiques en la matière. Le Gouvernement y voit un enjeu fondamental. Toutefois, dans la mesure où les salaires du secteur privé sont fixés par les employeurs, l'égalité salariale ne peut pas constituer un levier de pilotage du financement des retraites. Il serait risqué de nous en remettre entièrement à un levier qui n'est maîtrisé ni par les partenaires sociaux, ni par l'État. Même si cela améliorerait sans aucun doute les recettes, cette voie ne saurait être choisie pour financer le futur système.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion