Intervention de Edouard Philippe

Séance en hémicycle du mardi 7 novembre 2017 à 15h00
Questions au gouvernement — Protection de la liberté d'expression

Edouard Philippe, Premier ministre :

Monsieur le président Ferrand, j'étais, comme vous peut-être et comme beaucoup de ceux qui siègent aujourd'hui dans cet hémicycle, anonyme dans la foule parisienne – puis dans la foule havraise – en janvier 2015 lorsque, quelques jours après la tuerie de Charlie Hebdo, le peuple français a souhaité, dans le calme et dans la dignité, se rassembler et exprimer pacifiquement son immense résolution et sa très grande détermination.

Pourquoi le peuple français, qui n'était pas représenté, qui était présent, s'est-il levé en janvier 2015 ? Probablement parce que la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose, en son article XI : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi. »

La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, qui est une déclaration à portée universelle, nous le dit. Et, parce que nous sommes attachés, en France, à cette déclaration, nous sommes attachés à cette liberté fondamentale qu'est la liberté de penser, de s'exprimer, et aussi, mesdames, messieurs, de caricaturer.

1 commentaire :

Le 07/02/2018 à 09:38, Pierre MM a dit :

Avatar par défaut

L'article 19 de la déclaration universelle des droits de l'homme garanti une meilleure liberté d'expression que celle des droits de l'homme et du citoyen, mais je ne suis pas certain que la France ait signé cette déclaration.

En tant que français, j'éprouve une énorme honte à ce que mon pays ait pu signer la loi Gayssot que je trouve être une insulte à l'intelligence et à la liberté d'expression. Je pense que c'est une loi extrêmement dangereuse qui va éclater à la gueule des juifs si on ne la supprime pas rapidement. Un pays qui condamne un humoriste comme Dieudonné est révélateur qu'il y a un gros problème de lobbying à la tête de tous les gouvernements qui se sont succédé depuis 1980. J'ai vraiment l'impression d'avoir à faire à des couilles molles sans aucune envergure ni dignité.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion