Intervention de Jean-Michel Blanquer

Séance en hémicycle du mardi 7 novembre 2017 à 15h00
Questions au gouvernement — Dispositif de soutien scolaire "devoirs faits"

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'éducation nationale :

C'est pourquoi, conformément aux engagements de campagne du Président de la République, nous avons souhaité que ces devoirs puissent être faits gratuitement au sein de l'établissement, avec un souci de qualité qui caractérise le dispositif. Ainsi, nous avons mobilisé, d'abord et avant tout, les professeurs en proposant des heures supplémentaires, mais aussi l'ensemble des acteurs, que ce soit les assistants d'éducation, les conseillers principaux d'éducation, les services civiques – nous les porterons de 7 000 à 10 000 – , ainsi que les associations et les collectivités locales.

Dès la rentrée prochaine, nous viserons aussi à étendre ce dispositif à l'école primaire. Cette mesure est donc très importante et aura beaucoup de conséquences en chaîne. L'une d'entre elles, vous avez raison, est de prévenir le redoublement et le décrochage. Nous ne voulons pas obliger les élèves à suivre le dispositif « Devoirs faits », car ce serait contre-productif, mais nous devons les inciter à le faire – c'est ce que vous avez dit. Ce sera fait dès les conseils de classe de la fin de premier trimestre, dans le cadre desquels les élèves qui en ont besoin seront très fortement incités à s'inscrire. Nous engagerons un dialogue avec les parents pour leur proposer ce dispositif avec beaucoup de volontarisme.

1 commentaire :

Le 08/11/2017 à 12:13, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

" Ainsi, nous avons mobilisé, d'abord et avant tout, les professeurs en proposant des heures supplémentaires,"

Ils ne sont pas aux 35 h également, les professeurs ? Et dans ces 35 h ils ont largement le temps de s'occuper de l'aide aux devoirs, sans qu'il soit comptabilisé en "heures supplémentaires".

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion