Intervention de Valérie Boyer

Séance en hémicycle du mardi 7 novembre 2017 à 15h00
Questions au gouvernement — Retour en france d'individus ayant combattu dans la zone syro-irakienne

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaValérie Boyer :

Pour autant, notre pays doit craindre le retour massif de Français qui combattent au côté de l'organisation État islamique, se vantant d'aimer la mort comme nous aimons la vie. Environ 2 000 personnes pourraient revenir dans nos villes et nos villages, s'ajoutant aux 217 mercenaires terroristes dont vous nous avez appris le retour. D'ailleurs, comment ont-ils pu revenir ? Sont-ils en liberté ? Dans le cas contraire, où sont-ils retenus ? Où sont-ils enfermés ?

Gouverner, c'est prévoir. Au lieu de cela, vous nous dites qu'il était difficile d'expulser le Tunisien en situation irrégulière, délinquant multirécidiviste, qui a égorgé deux jeunes filles à Marseille au nom de l'État islamique. Et en même temps, vous êtes prêts à accueillir des terroristes qui se sont rendus coupables de crimes contre l'humanité, au motif qu'ils ont un passeport français.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion