Intervention de Anne Genetet

Séance en hémicycle du mardi 7 novembre 2017 à 15h00
Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 - projet de loi de finances pour 2018 — Action extérieure de l'État

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAnne Genetet, rapporteure pour avis de la commission des affaires étrangères :

Tout, il faut également le souligner, ne peut pas être vendu pour autant. La gestion du patrimoine immobilier se doit d'être à la fois ambitieuse et plus raisonnée.

Ces recommandations doivent permettre au ministère de l'Europe et des affaires étrangères d'entrer, avec le ministère des finances, dans un dialogue plus efficace, plus lisible et plus transparent, afin de le faire converger, avec lui, vers des choix qui répondent aux ambitions politiques de notre pays. Pour le Quai d'Orsay, l'enjeu est ici de choisir la construction de son budget plutôt que de la subir.

Monsieur le ministre, monsieur le secrétaire d'État, je le dis en tant que parlementaire et au nom des citoyens que je représente : vous pouvez compter sur les députés de la nation pour vous soutenir dans les efforts nécessaires de modernisation, afin que, l'an prochain, nous puissions être en mesure d'approuver, comme nous le ferons cette année, le budget de ce très grand ministère.

Pour conclure, je vous lance un défi : compte tenu des enjeux pour la France, de l'opportunité unique offerte sur la scène internationale et de notre ambition politique forte, faisons en sorte, ensemble, que le budget du ministère de l'Europe et des affaires étrangères soit, dès l'an prochain, un budget prioritaire.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion