Intervention de Frédéric Petit

Séance en hémicycle du mardi 7 novembre 2017 à 15h00
Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 - projet de loi de finances pour 2018 — Action extérieure de l'État

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFrédéric Petit, rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères :

Je me réjouis également à ce sujet de l'annonce de la participation du Président de la République au prochain forum du Partenariat mondial pour l'éducation à Dakar.

Le deuxième point concerne le numérique et l'audiovisuel. De nombreux ministères et opérateurs se sont lancés dans l'aventure du numérique. C'est une bonne chose, mais ces initiatives sont dispersées et nécessitent un pilotage au plus haut niveau, afin d'éviter toute déperdition d'énergie et de moyens. Il faut surtout mener une réflexion conjointe et d'ampleur sur notre audiovisuel extérieur au sens large – musique, cinéma, radio, audiovisuel.

Mon troisième point porte sur le principe de contractualisation du ministère avec certains de ses opérateurs. Ce sujet a fortement intéressé notre commission. Certains de ces contrats pluriannuels arrivent à échéance. Nous souhaitons que les parlementaires soient associés en amont à leur établissement, car ces contrats pluriannuels nous paraissent un outil fondamental de notre efficacité, surtout dans la perspective d'une trajectoire à cinq ans.

Qu'il me soit permis de regretter, par ailleurs, d'avoir reçu beaucoup de réponses tardives à mon questionnaire budgétaire. Il est dommage de devoir travailler dans ces conditions quand on parle d'améliorer l'efficacité du Parlement et de l'action publique.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion