Intervention de Vincent Ledoux

Séance en hémicycle du mardi 7 novembre 2017 à 15h00
Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 - projet de loi de finances pour 2018 — Mission action extérieure de l'État (état b)

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaVincent Ledoux, rapporteur spécial de la commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire :

Monsieur Lachaud, votre amendement ne répond pas au problème que vous soulevez puisqu'il vise moins à accroître les crédits de l'influence culturelle – dont je souligne à nouveau qu'ils ont été préservés dans le budget 2018 – qu'à réduire drastiquement ceux de la diplomatie économique et du tourisme. Je laisserai ma collègue rapporteure Émilie Bonnivard vous répondre, mais il ne faut pas opposer diplomatie culturelle et diplomatie économique. Notre réseau culturel bénéficie de cofinancements importants – 154 millions d'euros attendus en 2017, dont une bonne part, ne l'oublions pas, provient des entreprises françaises – , et la promotion de la culture et de la langue françaises, un objectif que nous partageons tous, passe aujourd'hui largement par le secteur des industries culturelles, une priorité de notre diplomatie économique.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion