Intervention de Alexis Corbière

Séance en hémicycle du mardi 7 novembre 2017 à 15h00
Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 - projet de loi de finances pour 2018 — Mission action extérieure de l'État (état b)

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAlexis Corbière :

Le président de notre groupe, Jean-Luc Mélenchon, est intervenu tout à l'heure pour dénoncer la dévalorisation de l'ONU au profit du G7, qui n'est pour nous qu'un club de riches. Disons-le franchement, cette instance ne poursuit pas l'intérêt général mais plutôt celui d'une minorité de pays, les plus riches du globe. Nous en avons assez de voir ces sept nations décider à huis clos des modalités de l'économie mondiale. En vérité, quel mandat ont les dirigeants de ces sept pays pour décider au nom de tous les autres ?

Plutôt qu'un G7, nous défendons un G197 ; or cette organisation existe déjà : c'est l'ONU ! Nous avons déposé cet amendement précisément pour marteler que l'ONU, en tant que seule organisation universelle fondée sur l'égalité des États et des peuples, est la seule instance légitime à oeuvrer à la sécurité collective et à s'affirmer comme instance suprême de médiation et de règlement des conflits internationaux. Prenez garde, car trop souvent ces derniers temps, vous avez accepté des interventions militaires hors le cadre de l'ONU : nous ne l'avons pas assez dénoncé.

Pour aller à l'essentiel, nous vous proposons, par cet amendement, de transférer les fonds dédiés à l'organisation du prochain G7 au profit de l'ONU, que nous devons revaloriser, revitaliser. Comment pourrait-on s'opposer à cette proposition qui ferait l'honneur de la France ?

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion