Intervention de Frédéric Petit

Séance en hémicycle du mardi 7 novembre 2017 à 15h00
Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 - projet de loi de finances pour 2018 — Mission action extérieure de l'État (état b)

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFrédéric Petit, rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères :

Cet amendement vise à augmenter les crédits consacrés au financement des bourses afin de renforcer l'attractivité de la France vis-à-vis des étudiants étrangers. Nous en avons beaucoup parlé en commission. J'avoue qu'au cours du travail de préparation de mon rapport pour avis sur la diplomatie culturelle et d'influence et la francophonie, j'ai été assez surpris par la faiblesse du montant de ces bourses, et par l'avis de certains de mes collègues qui considèrent que ce n'est pas une priorité.

Nous sommes passés à la quatrième place parmi les pays de destination des étudiants étrangers. À Varsovie, où je réside, l'équivalent australien de Campus France a installé, dans un centre commercial du centre-ville, un bureau, où tous les étudiants peuvent se rendre. Dans ces conditions, il n'est pas étonnant que les Australiens soient passés devant nous ! Il est donc très important que nous ayons plus de moyens afin d'inciter les étudiants à rejoindre notre pays.

Cela permettrait aussi de développer la francophonie, en augmentant le nombre de chercheurs qui écrivent en français. C'est pourquoi je demande le renforcement des crédits consacrés aux bourses par Campus France.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion