Intervention de Meyer Habib

Séance en hémicycle du mardi 7 novembre 2017 à 15h00
Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 - projet de loi de finances pour 2018 — Mission action extérieure de l'État (état b)

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMeyer Habib :

Du coup, je me sens bien seul ! Il est vrai que, tous les deux, vous êtes convaincants mais nous n'avons en l'état que des paroles, aucun acte.

L'amendement de repli vise à diminuer le montant par deux en le portant à 1,5 million : j'ai, en quelque sorte, confondu les douze sénateurs et les onze députés des Français établis à l'étranger. C'est une goutte d'eau ! Ce n'est rien du tout ! Je vous demande certes un engagement mais vous devez comprendre, monsieur le ministre, monsieur le secrétaire d'État, que nous, députés des Français établis à l'étranger, nous sommes en contact avec le terrain et, souvent, nous sommes les seuls à l'être.

La simple appréciation du ministère, c'est une chose, mais nous, députés, avons des recommandations à faire. Je souhaite que vous vous engagiez à ce que les députés des Français établis hors de France aient leur mot à dire et puissent recommander telle ou telle association, avec bien sûr l'accord du ministère des affaires étrangères, comme ce fut toujours le cas.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion