Intervention de Frédéric Petit

Séance en hémicycle du mardi 7 novembre 2017 à 15h00
Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 - projet de loi de finances pour 2018 — Mission action extérieure de l'État (état b)

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFrédéric Petit, rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères :

Je souhaite rappeler plusieurs petites choses, mon cher collègue.

Tout d'abord, je suis quant à moi très fier que nous ayons voté l'abolition de la réserve parlementaire.

Nous sommes les députés de ce que j'appelle le quatrième territoire, après le territoire urbain, le territoire rural, le territoire ultramarin. Nos territoires à nous sont un peu particuliers.

Dans votre présentation, vous avez oublié les conseillers consulaires, or, lorsque vous souhaitez aider une association, c'est eux que vous contactez. Après l'abolition de la réserve parlementaire, il nous faut un système renforçant la représentation territoriale dont je serai fier d'être… exclu. Il n'est en effet pas bon, il n'est pas sain qu'un représentant de la nation puisse dépenser de l'argent public : je le dis et je le maintiens.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion