Intervention de Caroline Fiat

Séance en hémicycle du mardi 7 novembre 2017 à 15h00
Projet de loi de programmation des finances publiques pour les années 2018 à 2022 - projet de loi de finances pour 2018 — Avant l'article 49

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaCaroline Fiat :

Nous souhaiterions qu'un rapport soit établi afin que le Parlement soit informé de l'ensemble des moyens supplémentaires qui doivent être mis en oeuvre pour développer la francophonie au vu de la croissance à venir du nombre de locuteurs francophones. Les projections démographiques montrent en effet que, en 2050, ce nombre s'élèvera à 700 millions sur une population de 9,1 milliards d'habitants, soit une personne sur treize. Environ 85 % de ces francophones se trouveront en Afrique.

Cependant, l'anglicisation progresse dans les zones francophones, que ce soit en Wallonie, au Québec, en Suisse alémanique, où certains cherchent à substituer l'anglais au français à l'école, ou en Tunisie, où le gouvernement envisage de remplacer l'enseignement du français par celui de l'anglais. Nous voudrions savoir de quels moyens supplémentaires a besoin le développement de la francophonie. Cela pourrait passer notamment par un renforcement de l'Organisation internationale de la francophonie.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion