Intervention de Hervé Saulignac

Séance en hémicycle du mercredi 26 février 2020 à 15h00
Système universel de retraite — Article 2

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaHervé Saulignac :

… pour évaluer le montant de leurs pensions dans le nouveau système universel. Si vous avez réussi l'exploit de vous mettre à dos la totalité de la profession, c'est précisément parce qu'ils sont absolument convaincus que vous exigerez d'eux un effort supplémentaire qui ne se traduira par aucune augmentation sensible de leurs pensions.

L'objet du présent amendement, comme de ceux qui précédaient, est d'exclure la profession d'avocat du système universel tel que vous le proposez, non sans rappeler qu'ils ne sauraient être hostiles à un système de retraite solidaire, car le leur l'est d'ores et déjà, entre avocats comme à l'égard de la nation, sous la forme d'une contribution annuelle de 100 millions d'euros au régime général.

En réalité, la présente réforme des retraites est un coup supplémentaire porté à leur profession, dans un contexte où l'appareil judiciaire est dégradé – peut-être devrais-je dire à bout de souffle – , au détriment non seulement des avocats mais aussi des magistrats et des personnels administratifs.

Il faudra finir par comprendre, je crois, que, pour rouvrir des discussions fructueuses avec une profession donnée, on ne peut pas exiger d'elle qu'elle paie plus pour percevoir moins, alors même qu'elle se trouve d'ores et déjà dans une situation de grande vulnérabilité.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion