⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Daniel Fasquelle

Séance en hémicycle du jeudi 14 mai 2020 à 15h00
Diverses dispositions liées à la crise sanitaire à d'autres mesures urgentes ainsi qu'au retrait du royaume-uni de l'union européenne — Article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaDaniel Fasquelle :

Je suis moi aussi choqué de constater jusqu'où vous allez avec ce projet de loi. C'est paradoxal : votre majorité donne en permanence des leçons de démocratie à l'Europe entière, pointant du doigt untel ou untel ; or, non seulement vous légiférez à tour de bras par ordonnances, mais, en plus, vous vous dispensez de toutes les consultations obligatoires.

Si elles le sont, c'est parce que le législateur a décidé qu'elles étaient nécessaires pour éclairer le Gouvernement. Vous les organiserez quand même, dites-vous. Dans ce cas, pourquoi ne pas les rendre obligatoires ? En somme, c'est à la carte : quand vous le vous voulez, éventuellement en catimini.

1 commentaire :

Le 21/05/2020 à 17:04, conservateur6 a dit :

Avatar par défaut

M. Fasquelle soulève un point intéressant. La France donne sans cesse de leçons de démocratie au monde entier, à Trump par exemple, mais a du mal à appliquer ces règles à eux-mêmes. "Faites ce que je dis, pas ce que je fais !"

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion