Intervention de Loïc Prud'homme

Séance en hémicycle du jeudi 14 mai 2020 à 21h30
Diverses dispositions liées à la crise sanitaire à d'autres mesures urgentes ainsi qu'au retrait du royaume-uni de l'union européenne — Article 1er ter

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaLoïc Prud'homme :

Comme nous l'avons déjà fait lors de la discussion sur les étudiants, mais en nous situant cette fois-ci sur un plan plus général, nous souhaitons rappeler, à travers cet amendement, que pour ce gouvernement, les étrangers constituent une main d'oeuvre exploitable en période de crise sanitaire, mais à qui on ne porte aucune considération lorsque les temps sont plus calmes.

Le Gouvernement entend, par ordonnance, pouvoir allonger la durée de séjour annuelle autorisée des travailleurs saisonniers, dans la limite de neuf mois au total. Lorsqu'il s'agit d'exploiter des gens, à bas coût, pour des salaires de misère, la majorité est toujours au rendez-vous !

Pour notre part, nous avons demandé la régularisation de l'ensemble des travailleurs sans papiers présents sur le territoire français, afin qu'ils aient des droits et puissent contribuer, par leur travail, à l'économie française. Nombreux sont ceux qui oeuvrent chaque jour dans des secteurs qui font tourner le pays : l'agriculture, l'agroalimentaire, la logistique, la propreté ou encore le gardiennage. Ils sont souvent des variables d'ajustement des employeurs. Il est donc temps de prendre exemple sur le Portugal, pays presque voisin, pour que l'ensemble de ces travailleurs sans reconnaissance ni protection trouvent une place dans notre société, de façon durable, en obtenant l'égalité des droits avec les autres travailleurs, et pour que tous les travailleurs étrangers, qu'ils soient sans papiers ou saisonniers, puissent bénéficier de titres de séjour de longue durée.

1 commentaire :

Le 21/05/2020 à 22:00, conservateur6 a dit :

Avatar par défaut

Donc un sans-papier aura automatiquement un titre de séjour et un emploi ? Que reste-t-il pour les chômeurs et travailleurs précaires français ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion