Intervention de Pierre-Yves Bournazel

Séance en hémicycle du mardi 16 juin 2020 à 15h00
Questions au gouvernement — Politique de maintien de l'ordre

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaPierre-Yves Bournazel :

Ces derniers jours, un vent mauvais souffle dans notre pays. D'un côté, ceux qui affichent un nationalisme obsidional, à la recherche perpétuelle de boucs émissaires – mais le nationalisme, c'est la ségrégation et la division de notre société, c'est-à-dire le contraire du sentiment national et de la République.

De l'autre, ceux qui prônent le séparatisme, qui attisent les haines au sein de la société et qui n'hésitent pas à véhiculer l'antisémitisme. Oh vent mauvais !

1 commentaire :

Le 24/06/2020 à 04:16, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Le pouvoir, à force de nier les référendums et la démocratie, pousse les citoyens à se réfugier nécessairement et logiquement dans les thèses identitaires, puisque toute réflexion politique nuancée et argumentée leur est interdite.

La responsabilité de l'extrémisme est à chercher chez ceux qui nient les référendums et l'intelligence citoyenne.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion