⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Gérald Darmanin

Séance en hémicycle du jeudi 16 juillet 2020 à 15h00
Questions au gouvernement — Décès du chauffeur de bus agressé à bayonne

Gérald Darmanin, ministre de l'intérieur :

Je veux au nom du Premier ministre et de l'ensemble du Gouvernement exprimer à mon tour toute l'indignation de la République devant cet acte odieux qui a endeuillé une famille. J'ai rencontré, vous le savez, Mme Monguillot et ses trois filles. Monsieur Monguillot a quitté sa famille le matin, fier de son travail, pour mourir dans des conditions particulièrement atroces, alors qu'il avait seulement demandé à des gens qui montaient dans son bus de payer leur ticket et de porter un masque. Ce n'est pas uniquement lui qui a été attaqué mais aussi l'autorité qu'il représentait, et c'est un peu de la République, un peu de nous-mêmes qui a été blessé par ces actes horribles.

Leurs auteurs ont été, je me dois de le dire, très rapidement appréhendés par la police nationale, qui a fait un travail extraordinaire, vous le savez bien, madame la députée : dès le lendemain, grâce à la vidéo-protection installée dans le bus, cinq interpellations ont eu lieu, quatre personnes ont été présentées au parquet, écrouées et mises en examen.

Cet acte particulièrement horrible ne doit pas seulement avoir une résonance dans le Pays basque, mais dans toute l'étendue de la République. Car depuis désormais trop longtemps, les conducteurs de bus, les professeurs, les médecins, les pompiers – encore hier à Étampes, où je me suis rendu – mais aussi les policiers et les gendarmes, parce qu'ils sont détenteurs de l'autorité publique et qu'ils portent pour une partie d'entre eux un uniforme de la République, sont insultés, blessés et parfois perdent la vie. Je veux ici leur rendre hommage une nouvelle fois.

1 commentaire :

Le 23/07/2020 à 08:48, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

On ne nous dit rien sur l'identité, la personnalité des agresseurs.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion