⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Annie Genevard

Séance en hémicycle du mardi 28 juillet 2020 à 21h30
Bioéthique — Article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaAnnie Genevard :

Cela ne veut pas dire que l'enfant n'a pas besoin d'amour : la plupart d'entre nous sommes parents et nous savons bien que ce sentiment est fondateur ; mais, en tant que législateur, nous ne légiférons pas sur le sentiment. Ressortir perpétuellement cet argument de l'amour, c'est une échappatoire trop facile qui permet d'éliminer la question essentielle.

Enfin, monsieur le rapporteur, vous citez ce merveilleux écrivain qu'est Camus ; mais c'est un écrivain, pas un législateur ! Vous ne pouvez pas arguer du propos d'un écrivain pour défendre ce texte de loi.

1 commentaire :

Le 08/08/2020 à 12:41, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Il leur faut de l'argent, car sans argent pas d'amour, ou moins d'amour.ils exploitent d'ailleurs les femmes à l'étranger pour la GPA car elles n'ont pas d'argent . Ils exploitent l'absence d'argent pour leur soif d'amour, leur amour propre surtout, incompatible avec l'amour de l'humanité.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion