⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Adrien Taquet

Séance en hémicycle du jeudi 30 juillet 2020 à 9h00
Bioéthique — Article 2

Adrien Taquet, secrétaire d'état chargé de l'enfance et des familles :

Je vous invite à retirer votre amendement, monsieur le rapporteur ; à défaut, mon avis sera défavorable.

Vous souhaitez ouvrir les activités cliniques et biologiques relatives au don de gamètes au secteur privé à but lucratif lorsqu'aucun établissement public ou privé non lucratif n'assure cette activité. Le modèle français réserve aux établissements publics de santé et aux organismes à but non lucratif le monopole de la collecte, de la conservation et de l'attribution des gamètes destinés au don. L'exclusion du secteur privé à but lucratif concerne également les cellules, les tissus et les organes du corps humain. La gratuité du don et la non-commercialisation d'éléments du corps sont des valeurs éthiques fondamentales – nous l'avons assez répété dans l'hémicycle. Les opérations d'AMP en vue de don sont en outre pointues et ne justifient pas nécessairement un maillage départemental, contrairement à ce que vous proposez dans votre amendement, au risque de diluer les compétences.

1 commentaire :

Le 11/08/2020 à 21:23, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

L'exclusivité de la destination thérapeutique de la médecine est aussi fondamentale, et pourtant on a vu ce qu'ils en ont fait.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion