⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions,
les propositions de loi, les rapports et les votes ne peuvent plus être intégrés pour certains depuis plusieurs mois.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Marie-Noëlle Battistel

Séance en hémicycle du vendredi 31 juillet 2020 à 9h00
Bioéthique — Article 7 bis

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMarie-Noëlle Battistel, suppléant M Hervé Saulignac, rapporteur de la commission spéciale :

… comme l'indique Santé publique France. Autrement dit, cela concernerait un don tous les un an et demi. La même étude estime que cet alignement permettait à 3 102 personnes supplémentaires de donner leur sang. L'arbitrage entre bénéfices et risques doit faire l'objet d'un choix politique, après avoir pesé le pour et le contre – c'est d'ailleurs ce que vous avez essayé de faire dans votre intervention, monsieur le ministre.

Le sujet est évidemment complexe et très sensible pour de nombreuses associations. Il doit être envisagé à travers le prisme de notre histoire et de la peur de revivre un scandale du sang contaminé. Mais il faut aussi mettre le passé à sa juste place, et débattre de ces questions de manière apaisée et éclairée. Des pays comme l'Italie, l'Espagne ou Israël ont déjà franchi le pas depuis de nombreuses années, sans que des contaminations interviennent.

Comme M. Saulignac l'avait déjà indiqué, il est difficile de comprendre l'amendement du Gouvernement : pourquoi donner une telle base légale à la discrimination actuelle et affaiblir la portée des dispositions votées par l'Assemblée nationale en 2016 ?

Sur le fond, monsieur le ministre, nous pensons probablement la même chose. Vous aviez eu une formule très juste dans votre rapport de 2013 : « l'erreur consiste à se limiter à la sexualité, lors même que c'est le comportement sexuel qui peut être à risque, quelle que soit l'orientation sexuelle par ailleurs ».

1 commentaire :

Le 15/08/2020 à 08:20, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

C'est l'orientation sexuelle qui détermine le comportement sexuelle, il faut être cohérent quand même.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion