⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Béatrice Descamps

Séance en hémicycle du mercredi 23 septembre 2020 à 21h30
Programmation de la recherche — Explications de vote

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaBéatrice Descamps :

Lorsqu'on parle de la recherche, de son avenir et par là même du nôtre, on ne peut que se montrer exigeant. Nos chercheurs méritent des revalorisations de leurs moyens et de leurs salaires, dès demain ; or vous étalez ces nouveaux moyens sur la décennie à venir. Ils ont besoin de clarté et de certitude ; or plus d'un tiers des financements sont laissés au gré des aléas politiques et économiques. Notre recherche mérite de véritables changements ; or la majeure partie des avancées proposées sont des annonces, au sujet desquelles nous resterons vigilants.

Toutefois, des avancées, il y en a : modernisation des voies de recrutements, nouveaux contrats, simplification des relations entre la recherche publique et les entreprises. Nos débats ont permis de nombreuses clarifications et l'amélioration de certains dispositifs, notamment concernant le doctorat et l'ANR.

À titre personnel, je tiens à vous remercier d'avoir inclus les écoles d'art et de design dans ce texte : elles ne seront pas les grandes oubliées de notre politique de recherche. J'espère maintenant pouvoir travailler avec vous et avec le ministère de la culture pour que ce premier pas se traduise dans le prochain projet de loi de finances.

Nous avions salué la volonté du Gouvernement de présenter cette loi. Les députés UDI et indépendants la voteront, tout en restant attentifs au suivi des mesures présentées.

1 commentaire :

Le 26/09/2020 à 14:50, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

On fait de la recherche pour savoir pourquoi les politiques rejettent autant les référendums, et la vraie laïcité, on trouve des réponses , mais la classe politique les rejette : pourquoi faire de la recherche si ce n'est qu'une petite recherche politiquement encadrée ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion