⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Olivier Véran

Séance en hémicycle du jeudi 8 octobre 2020 à 9h00
Renforcement du droit à l'avortement — Article 1er

Olivier Véran, ministre des solidarités et de la santé :

Sur les amendements nos 44 et 56 , qui proposent de rétablir la notion de détresse de la femme enceinte comme critère d'accès à l'IVG, j'émets un avis clairement défavorable. Si ce critère a été supprimé, ce n'est pas pour être réintégré dans la loi.

1 commentaire :

Le 16/10/2020 à 12:05, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Nier la détresse, c'est nier la raison de l'avortement, c'est très égoïste finalement, et très peu protecteur, voire pas du tout, pour les femmes enceintes.

Et après ils vont dire que c'est la détresse qui pousse les femmes à avorter après 12 semaines, alors qu'ils n'ont de cesse de nier cette notion dans les lois pour l'IVG...

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion