⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Martine Wonner

Séance en hémicycle du jeudi 22 octobre 2020 à 21h00
Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021 — Article 28

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMartine Wonner :

Merci, monsieur le rapporteur général et monsieur le ministre, pour ces explications : nous continuons toutefois de nous interroger

La simplification administrative va dans le bon sens. Si l'on peut éviter aux médecins de faire toutes les cotations et à des assistantes médicales de consacrer leur temps à des saisies, pourquoi se priver d'une telle mesure ? Cependant, ce type de simplification n'est pas le reflet complet des mesures à prendre en matière de réorganisation du parcours de soins dans un territoire de santé. J'aurais préféré que ce forfait urgences soit lié à une maison de santé, elle-même adossée aux urgences, pour avoir l'assurance d'une bonne répartition des patients.

J'aurais préféré aussi que l'accès aux soins ne soit pas limité pour les plus vulnérables et les patients en ALD – c'est-à-dire sans ce reste à charge et l'intervention des assurances complémentaires.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion