⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Gabriel Attal

Séance en hémicycle du mardi 27 octobre 2020 à 15h00
Questions au gouvernement — Gestion de la crise sanitaire

Gabriel Attal, secrétaire d'état auprès du Premier ministre, porte-parole du Gouvernement :

Vous parlez de la situation des restaurateurs et des entreprises. Évidemment que nous avons à coeur de leur répondre ! C'est ce que nous faisons depuis le début de cette crise, avec de nombreuses mesures. Je vous invite à trouver un pays en Europe qui en a adopté d'aussi fortes que les nôtres pour les protéger.

Vous parlez de l'épidémie. Évidemment que nous avons à coeur de protéger les Français. Depuis le début de cette crise, notre seule boussole est la protection de la santé des Français et de leur sécurité. Nous continuerons ainsi.

2 commentaires :

Le 29/10/2020 à 13:04, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

On ferme les commerces, mais on laisse ouvertes les maternelles, où est la logique ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 30/10/2020 à 08:55, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Vous ne faites rien dans les écoles, regardez ce qu'il se passe en Corée ou en Chine, pourquoi devons-nous supporter, nous la France, soi-disant un pays évolué et à la pointe du progrès, d'être un pays du tiers monde à la traîne dès qu'il s'agit de la protection réelle de la population ? A quoi bon confiner si c'est pour prendre des demi-mesures là où la propagation du virus est la plus intense ?

Pourquoi prendre les commerçants comme bouc-émissaires de la crise, alors que c'est dans les écoles que cela se passe ?

Lisez ce bout d'article (et transmettez-le à Blanquer...vivement sa démission) :

"Les enfants supporteront-ils de porter un masque dès le plus jeune âge? «Ils s’habituent plus vite que les adultes, résume Guislaine David, au SNUipp, le premier syndicat du primaire. Après, ils vont le tripoter, le faire tomber par terre…» L’Organisation mondiale de la santé (OMS) considère, elle, que le port du masque est possible dès l’âge de 6 ans. Elle précise qu’une telle décision doit prendre en considération une série de facteurs, parmi lesquels l’intensité de la transmission du virus, la capacité de l’enfant à bien utiliser le masque ou encore l’impact du port de ce masque sur l’apprentissage et le développement psychosocial. «La société de pédiatrie américaine le recommande à partir 2 ans. Les petits Coréens le portent à partir de 2 ans, les Chinois à partir de 3, observe Antoine Flahault. En Asie, la tendance est par ailleurs à tester toute une classe, de manière systématique, lorsqu’il y a un cas de Covid.» La France, qui est en Europe l’un des premiers pays à imposer le masque pour les écoliers de plus de 6 ans, n’en est pas encore là."

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion