⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Jean-Michel Blanquer

Séance en hémicycle du mardi 3 novembre 2020 à 15h00
Questions au gouvernement — Accompagnement des équipes pédagogiques

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports :

Merci pour votre question pleine de dignité : elle témoigne des objectifs que nous avons en partage, et grâce auxquels nous pourrons faire face à la crise sur le plan scolaire. La commission d'enquête, dont vous êtes rapporteure, oeuvre en ce sens.

Je tiens à vous apporter plusieurs éléments de réponse, dont certains sont récents. Concernant la préparation de la rentrée, je rappelle que nous avons créé 1 800 postes à l'école primaire, alors qu'il y avait 50 000 élèves en moins. De ce fait, nous avons pu poursuivre le dédoublement des classes : il concerne plus de 320 000 élèves en CP et en CE1, voire en grande section de maternelle. Par ailleurs, plus de 1,5 million d'heures supplémentaires ont été accordées dans le second degré, notamment dans le cadre de l'opération « Devoirs faits » et de l'aide personnalisée aux élèves. Nous nous sommes donc préparés à suivre les élèves qui en avaient le plus besoin sur le plan pédagogique.

Nous étudions les premiers résultats des évaluations des classes de CP, CE1, sixième et seconde, afin de comprendre où en sont les élèves et ce qu'ils ont perdu – ou pas – lors du confinement. Nous pourrons alors leur proposer une aide personnalisée et qualitative, grâce aux moyens que nous avons déployés. Je communiquerai très prochainement les résultats de ces évaluations. Notez que la France est le seul pays au monde qui réussisse à évaluer chacun des élèves d'une cohorte, soit 800 000 enfants par classe d'âge.

Concernant le dédoublement des classes au lycée, nous appliquons un protocole de continuité pédagogique qui permet aux établissements de procéder à des aménagements intégrant de l'enseignement à distance.

1 commentaire :

Le 10/11/2020 à 15:52, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"je rappelle que nous avons créé 1 800 postes à l'école primaire, alors qu'il y avait 50 000 élèves en moins."

Et au secondaire, c'est normal d'avoir des classes de plus de 30 élèves en seconde ou première ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion