⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Frédéric Petit

Séance en hémicycle du vendredi 20 novembre 2020 à 21h00
Sécurité globale — Après l'article 24 (amendements appelés par priorité)

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaFrédéric Petit :

Je n'ai guère besoin de soutenir le ministre contre les attaques qu'il subit.

Monsieur Bernalicis, cela fait quarante-cinq ans que je milite. Jamais au cours de ma vie je n'ai détesté un militant, quelles que soient ses opinions. Depuis quarante-cinq ans, j'encourage tous les militants. Pendant quinze ans de ma vie, je l'ai fait dans des quartiers où vous n'auriez pas osé venir.

Je refuse donc que vous disiez que je déteste les militants ; tel n'est pas le cas, d'où qu'ils viennent. Les militants sont le coeur de la démocratie, qu'ils soient de votre avis, du mien ou de celui d'autres personnes. Je le répète, je refuse que vous disiez que je déteste les militants.

1 commentaire :

Le 30/11/2020 à 15:38, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Les militants, ça manque de finesse, ils ne sont bon qu'à répéter des mots d'ordre, des slogans, ils sont au contraire un obstacle à la démocratie. D'ailleurs ça vient du latin "miles, militis", qui veut dire soldat, ce sont en effet de petits soldats sans grand discernement.

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion