⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Éric Coquerel

Séance en hémicycle du mardi 24 novembre 2020 à 15h00
Questions au gouvernement — Évacuation de migrants place de la république

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaÉric Coquerel :

La police a frappé des journalistes dans le seul but de les empêcher de dire la vérité.

Cela fait deux ans que les mouvements sociaux sont confrontés à une doctrine qui ne vise plus à maintenir la paix, mais à maintenir l'ordre, votre ordre injuste. Mais ces huit derniers jours, un cap a été franchi. Mardi dernier déjà, la presse a été empêchée de couvrir la manifestation contre votre proposition de loi relative à la sécurité globale, au point que des journalistes se sont retrouvés en garde à vue pour avoir fait leur travail – ce que vous avez cru bon justifier en prétextant qu'ils ne s'étaient pas accrédités auprès de la préfecture. Tout cela n'a rien d'un procès d'intention : ce sont des faits. Cette fois, vous vous êtes ému des nouvelles images de violences policières survenues hier soir.

Vous confirmez donc que les images sont utiles, je le note

1 commentaire :

Le 01/12/2020 à 09:46, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Les membres des associations étaient loin d'être des gentils garçons qui aidaient les force de l'ordre à déplacer les migrants de la situation irrégulière dans laquelle ils étaient...

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion