⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Thomas Mesnier

Séance en hémicycle du mardi 24 novembre 2020 à 21h00
Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021 — Article 28

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaThomas Mesnier, rapporteur général de la commission des affaires sociales :

Rien ne changera pour les mutuelles : celles qui remboursaient ce ticket modérateur hier le feront tout autant demain.

Vous avez dit par ailleurs, madame Wonner, que l'on avait poussé les gens à se présenter aux urgences pendant la crise covid. En réalité, on a malheureusement constaté un effondrement du nombre de passages aux urgences, aussi bien lors de la première vague que dans la seconde, les Français ayant peur de la contamination. C'est bien pourquoi nous avons incité les gens à s'y rendre lorsque leur état le nécessitait. Le message a été régulièrement répété : en cas d'accident vasculaire cérébral ou d'infarctus, par exemple, il ne faut pas hésiter à faire le 15 ou à se rendre aux urgences. Je le répète : cette réforme ne vise pas du tout à faire diminuer le nombre de passage aux urgences.

Enfin, je rappelle que ce ticket modérateur sera pris en charge par les mutuelles, par la complémentaire santé solidaire ou par l'AME. Mme Biémouret a évoqué les Français les plus modestes, mais c'est précisément eux que cible la complémentaire santé solidaire votée dans la LFSS de l'an dernier.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion