⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Thomas Mesnier

Séance en hémicycle du mardi 24 novembre 2020 à 21h00
Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021 — Article 32 bis

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaThomas Mesnier, rapporteur général de la commission des affaires sociales :

Je crois, madame la présidente, que je deviens trop prévisible, car M. Bazin anticipe les réponses que je lui fais en nouvelle lecture à l'Assemblée – il l'avait déjà fait en première lecture. La commission propose malgré tout de supprimer l'article 32 bis, introduit par le Sénat, parce que l'article 51 de la LFSS pour 2018, quoiqu'il ne mentionne pas spécifiquement la téléconsultation et les services d'urgence, permet déjà de procéder à cette expérimentation. Il embrasse en effet des sujets beaucoup plus larges, qui autorisent de nombreuses expérimentations favorables à notre système de santé.

Je vous remercie de parler du service d'accès aux soins. Pour ma part, je suis convaincu que le recours au numéro unique santé permettra de régler certains problèmes et donc de désengorger les urgences en réorientant une partie des patients vers les professionnels de santé organisés en communautés professionnelles territoriales de santé. C'est une mesure que je vous proposerai demain en commission, par le biais d'un amendement à la proposition de loi visant à améliorer le système de santé par la confiance et la simplification. Je vous engage d'ores et déjà à l'adopter demain matin en commission.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion