⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commission
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.
Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Intervention de Olivier Véran

Séance en hémicycle du lundi 30 novembre 2020 à 21h00
Amélioration du système de santé par la confiance et la simplification — Après l'article 1er

Olivier Véran, ministre des solidarités et de la santé :

Je comprends le principe de votre demande, mais nous en sommes très loin. À ce stade, nous incitons les professionnels de santé exerçant en ville à travailler davantage les uns avec les autres, en s'appuyant sur les structures en place : CPTS, équipes de soins primaires, etc. Cela fonctionne d'ailleurs très bien. Nous mobilisons tous les acteurs pour qu'ils coopèrent et se coordonnent plus fortement. Souvent, la démarche repose sur un pharmacien, un médecin ou un infirmier militant, qui y consacre du temps et de l'énergie ; merci à eux, sans qui ces initiatives n'existeraient pas.

Votre proposition va au-delà : elle autoriserait un patient à choisir un pharmacien, un médecin et une infirmière à domicile, et à obtenir d'un claquement de doigt qu'ils se coordonnent et travaillent de concert. Dans la pratique courante, toutefois, ces professionnels ne sont pas toujours conduits à travailler ensemble. Le risque serait de créer autant d'équipes de coordination que de patients : ce serait un maelstrom compliqué. Une fois encore, je comprends le concept, mais nous n'en sommes pas là. Je demande le retrait de l'amendement ; à défaut, avis défavorable.

Aucun commentaire n'a encore été formulé sur cette intervention.

Inscription
ou
Connexion