⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Monique Limon

Séance en hémicycle du mercredi 2 décembre 2020 à 21h00
Réforme de l'adoption — Article 1er

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaMonique Limon, rapporteure de la commission des affaires sociales :

Je ne peux émettre qu'un avis défavorable sur ces amendements, qui, en supprimant l'article 1er, s'opposent, comme l'a pointé Coralie Dubost, à la valorisation de l'adoption simple, que je souhaite faire figurer dans cette proposition de loi.

L'objectif de l'article 1er est en effet d'assurer une meilleure visibilité des apports de l'adoption simple, afin de lui redonner sa juste place et juste sa place. La définition adoptée en commission des lois est très claire : « L'adoption simple confère à l'adopté une filiation qui s'ajoute à sa filiation d'origine. L'adopté conserve ses droits dans sa famille d'origine. »

Cette rédaction permettra à un enfant, placé depuis un moment à l'aide sociale à l'enfance, par exemple, de bénéficier, si tel est son projet de vie, d'une adoption et de vivre dans sa famille avec des parents adoptifs, tout en conservant sa filiation d'origine.

Je ne vois pas où est le problème, donc je donne un avis défavorable sur ces amendements.

1 commentaire :

Le 07/12/2020 à 11:43, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

La double filiation, c'est original, deux familles pour un enfant en quelque sorte ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion