⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Intervention de Jean-Paul Lecoq

Séance en hémicycle du mardi 8 décembre 2020 à 15h00
Parquet européen et justice pénale spécialisée — Discussion générale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de WikipediaJean-Paul Lecoq :

Chacun peut en effet imaginer qu'une fois l'institution durablement confortée, certains européistes voudront adosser de nouvelles expertises à cette juridiction – je pense à la politique pénale antiterroriste, dont on voit aujourd'hui, hélas, qu'elle est plus que jamais mobilisée. Or c'est ici que le bât blesse, car un acte de cette nature constituerait une perte de souveraineté sur leur justice inacceptable pour les peuples européens.

L'histoire est bonne conseillère, et nous savons qu'en matière de délégation de compétences nationales au profit de l'Union européenne, la démocratie et les peuples sont trop souvent les grands perdants, voire les oubliés.

2 commentaires :

Le 14/12/2020 à 14:55, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

"L'histoire est bonne conseillère"

C'est sûr, au moins on sait ce qu'il ne faut pas faire, voter communiste par exemple...

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Le 14/12/2020 à 14:57, Laïc1 a dit :

Avatar par défaut

Mais comment peut-on être communiste et parler de démocratie ? Le néo-communisme est-il un mouvement d'amnésie politique et historique ?

Vous trouvez ce commentaire constructif : non neutre oui

Inscription
ou
Connexion